Vip du jour ESSAYER LE VIP

Une belle cote à découvrir dans le VIP du jour ! Venez testez gratuitement le Club VIP !

Pronostics NBA - nos pronos gratuits sur le Basket US

Vous êtes dingues de paris sportifs et de basket ?
Alors vous allez adorer nos pronostics sur la NBA !!!
Moins pariés que le football ou le tennis, les paris NBA ont le gros avantage de proposer des cotes vraiment très intéressantes largement supérieures à celles du foot, ce qui vous donne la possibilité de réaliser de très jolis gains !
Les pronostics NBA les plus intéressants ne sont pas toujours ceux que l'on croit, on peut évidemment parier sur la victoire ou la défaite d'une équipe (surtout que l'on évite le match nul comparé au foot) mais le plus fiable à jouer est souvent la performance individuelle. Certains joueurs sont des monstres de régularité sur leurs statistiques personnelles comme les points, les rebonds et passes décisives, et là on peut dénicher de très très belles cotes.
En NBA il y a des matchs quasiment tous les jours et la vérité d'une semaine n'est pas forcément celle de la suivante, il faut donc suivre quotidiennement les matchs pour ne rien manquer de l'actualité NBA et pouvoir réussir ses pronostics.
Notre expert NBA analyse pour vous l'ensemble des rencontres et vous dévoile chaque jour ses meilleurs pronostics.

Le combiné du jour

Recevoir

La NBA, d’une ligue d’histoire à une ligue de superstars…

pronostics NBA

National Basketball Association, c’est la ligue de basket la plus connue à travers le monde et l’une des identités les plus puissantes du sport en général, créé en 1946, elle porte ce nom depuis 1949 suite à sa fusion avec une autre ligue majeure de l’époque la NBL. Ces débuts sont marquées par le fait que cette ligue est tout d’abord réservée aux “blancs” avant de s’ouvrir progressivement au métissage.

Les pionniers du basket débarquent petit à petit et l’histoire commence à s’écrire doucement, d’abord composées de seulement quelques équipes (11 puis 8 à l’aube des années 50) issue des grandes villes du continents américains tel que Los Angeles, Detroit ou encore Milwaukee, elle ne tarda pas alors à s’élargir doucement pour en atteindre 22 au début des seventies.

Le temps pour elle de voir passer un règne de 11 ans entrecoupé sur 13 saisons de la part des Boston Celtics de Bill Russell après avoir vu Les Lakers de Minneapolis rafler 5 titres en 6 saisons de 1949 à 1954 entre autre mener par un meneur phare, Mr Bob Cousy. Voici ainsi la naissance de la plus grande rivalité NBA et de ses 2 franchise les plus emblématiques

Oscar Robertson, Jerry West et celui qui détient le record de 100 points en 1 match, Wilt Chamberlain rejoignent la grande ligue et en rythme les soirées de la décennie des années 60 mais la ligue est encore toute jeune....

Aaaahhhh les années 70, l’image clichée du basket puise sa source à ce moment, coupe afro, converses, bandeau dans les cheveux, tout y est! Julius Erving, Oscar Robertson ou encore celui qui aujourd’hui est encore dans la discussion du G.O.A.T pour être le meilleur joueur de tous les temps Kareem Abdul-Jabbar . La NBA en profite aussi pour mettre en place un système encore utilisé à ce jour à ce jour la Draft permettant aux équipes les plus faibles de faire venir les meilleurs lycéens du continent dans leur effectifs, la ligne à 3 points voit le jour et de nouvelles franchises issues de villes clinquantes font leurs apparitions.

Les Nets de New York, les Spurs de San Antonio voir même les Nuggets de Denver, tous s’apprêtent à traverser la période tumultueuse des années 80, la grande ligue ayant suffisamment nourrie les clichés il est maintenant temps de nourrir les caisses et pour cela il faut du spectacle! Michael Jordan débarque à Chicago suite à la Draft de 84 pendant que Magic Johnson et Larry Bird respectivement aux Los Angeles Lakers et aux Boston Celtics se tirent la bourre et dominent la ligue remportant chacun 5 et 3 titres tout en alimentant la rivalité folle existante entre les deux équipes. La ligue ne cesse de croître en popularité et accueille de nouvelles équipes dont le Heat de Miami ou encore le Magic d’Orlando, la machine est bien en route et elle n’est pas prête de s'arrêter…

Après avoir écrit son histoire à l’aide de grandes figures d’inspirations il est temps de la marquer la ligue avec des légendes. A la sortie des années “bad boys” où il était là question du surnom de l’équipe de Détroit, tant celle ci ressemblait plus à une armée de criminelles gagnant un titre entre bagarres, scandales et séjours en prison, qu’à une vraie équipe de sportifs, le basket Américains allait renforcer son rapport étrange avec la rue, le rap et le hip hop à l’heure où les rivalités de gangs de L’Est et de L’Ouest des USA se tirent dessus sur fond de Tupac ou Biggie. En effet le seul moyen de glaner un titre étant de remporter un tournoi opposant les 8 meilleurs équipes de sa conférence avant de rencontrer la gagnante de l’autre conférence pour enfin de s’adjuger le trophé final, étant l'intérêt principale de la deuxième partie de la saison c’est ce qu’on appellera “les Playoffs”.

Au delà de ce rapport avec la rue, l’image du basketball à l’internationale trouve son coup de Boost aussi dans les JO de 1992 remporter par une Dream Team de basketteurs américains hors normes faisant pleuvoir dunks et moves surréalistes sur des équipes du vieux continents encore très en marge dans ce sport.

6 titres en 6 ans, des diffusions sur Antenne 2, une interview sur l’émission “nulle part ailleurs”, des chaussures à son nom, le numéro 23, un film avec Bugs Bunny “Slam Dunk” et des têtes de taureaux sur tous les vêtements hype du moment, les Bulls de Chicago, Michael Jordan et le ballon orange devient populaire partout et même en France !

L’influence de NBA et des stars des années 2000 iront dans le même sens que les années précédentes, aimer le basket c’est à la mode et nous voilà en présence du sport le plus populaire des USA, les stars sont de plus en plus nombreuses, les looks de celle ci inspirent les jeunes, on voit du bling bling, des grosses voitures et des jeans trop larges accompagnés de casquettes et de dreadlocks inspiré de la génération d’avant, Shaquille O’neal, Iverson, Vince Carter, Kobe Bryant, Jason Kidd, Kevin Garnett, Tony Parker pour les Frenchy, même si l’on regarde pas on connaît. Le jeu est moins dur mais plus rapides et accessible encore d’avantage sur nos écrans, une grande génération de fans va trouver son inspiration ici avant de laisser place à un nouveau basket.

Le “nouveau” basket des années 2010, Lebron James, Kevin Durant, Stephen Curry, Westbrook, Harden, Antetokounmpo, Anthony Davis tant de superstars dispersées au 4 coins des 30 franchises du continents pour faire trembler les parquets tous les soirs, contrats à records, athlètes hors du commun, diffusion toujours plus grande, la NBA est aujourd’hui inévitable tant elle attire de part son spectacle tout devient un show à l’américaine et chaque soirée est unique à rater sous aucun prétexte !

Les playoffs, “we are the champions”...

A la suite d’une saison régulière éprouvante de 82 matchs où vous vous confrontez 2 fois plus aux équipes de votre conférence qu’à celles de la conférence d’en face, chaque équipe est classé sur les 15 de sa conférence (Est ou Ouest) selon son bilan de victoires et de défaites. Les 8 premiers de chaque conférence se rencontrent alors de la manière suivante 1 contre 8, 2 contre 7, 3 contre 6, 4 contre 5, le tout en 7 matchs. Les gagnants de ce tournoi à élimination s’affrontent alors à nouveau jusqu’à une finale de conférence, les deux champions de conférences s’affrontent alors eux aussi en 7 matchs pour pour déterminer le champion NBA.

pronostic basket US

La course aux trophées

Au delà du titre collectif de champion NBA, il existe de nombreuses récompenses individuelles :

  • “MVP” (Most Valuable Player) équivalent du ballon d’Or dans le millieu du football, il est la plus prestigieuse récompense individuelle, ce titre récompense le meilleur joueur de la saison de part ses performances et stats individuelles et le classement final de son équipe ainsi le collectif et l’individuel sont complémentaires. Décerné par un panel de journaliste, Stephen Curry est le premier joueur à l’avoir vu de manière unanime! Cette récompense existe de manière bien moindre sous le nom de MVP des Finals récompensant le joueur le plus décisif des finals NBA.
  • “Coach of the Year” comme sa traduction l’indique, il est le trophée récompensant le coach de l’année soit de part la progression de son équipe ou ses exploits soit de part ses performances hors du commun.
  • “Defensive Player of the Year”, très convoité des joueurs à vocation défensive il est la récompense ultime des joueurs déterminant défensivement pour leurs franchises au travers de grosses stats en interceptions, les contres et les rebonds défensifs. Lui aussi est attribué par vote d’un panel de journaliste.
  • très convoité des joueurs à vocation défensive il est la récompense ultime des joueurs déterminant défensivement pour leurs franchises au travers de grosses stats en interceptions, les contres et les rebonds défensifs. Lui aussi est attribué par vote d’un panel de journaliste.
  • “Sixth Man award”, récompense le meilleur “6ème homme” de la saison d’une équipe de 5 titulaires, à savoir donc le meilleur remplaçant de NBA où sa production et son impact est comparable à un titulaire. La seule condition d’y participer est de ne pas avoir été plus de 50% des matchs de la saison titulaire.
  • “Most Improved Player”, dit le “MIP” récompense lui la meilleure progression d’un joueur d’une saison à l’autre, selon l’évolution de ses stats individuelles et collectives.
  • “Rookie of the Year”, souvent déterminant pour savoir si il s’agit d’un futur “crack” ou non, il félicite le meilleur joueur de la ligue effectuant sa première année au sein de celle ci.

Qui ramène la coupe à la maison sur la saison 2018-2019 ?

Voici notre pronostic pour les différents titres à glaner cette saison

  • MVP: 1. Giannis Antetokounmpo (Bucks) / 2. Curry (Warriors) / 3. Lebron (Lakers) - Kawhi (Raptors)
  • Coach of the Year: 1. Mike Budenholzer (Bucks) / 2. Nurs (Raptors) / 3. Malone (Nuggets)
  • Defensive Player of the Year: Paul George (Thunder) / 2. Gasol (Grizzlies) / 3. Antetokounmpo (Bucks)
  • Sixth Man award: 1. Schroeder (Thunder) / 2. Rose (Wolves) / 3. Sabonis (Pacers)
  • Most Improved Player: 1. Lavine (Bulls) / 2. Siakam (Raptors) / 3. Vucevic (Magic)
  • Rookie of the Year: 1. Doncic (Mavericks) / 2. Ayton (Suns) / 3. Jackson (Grizzlies)

Les Tops, les flops et les bons spots de pronostics NBA pour la saison 2018-2019

Nos pronostics sur la conférence “EST”

Les TOPS

Ces équipes devraient vous permettre de gagner de nombreux paris cette saison, ne les perdez pas de vue

  • Les Raptors de Toronto, nouveau coach, nouvelles superstars et pourtant la franchise Canadienne ne s’en trouve pas perturbée une seconde au contraire! Après avoir réalisé une saison 2017-2018 en battant son propre record de victoire malgré une élimination par leur bête noire Lebron James en Playoffs, les dinos ont fait des ajustements cet été dont le trade de Kawhi Leonard et que dire… Un collectif léché, une équipe soudée, une profondeur de banc un Lebron dans l’autre conférence, si il y a bien une année pour frapper fort c’est celle ci alors que Kawhi ne dispose que d’un an de contrat avant d'être disponible sur le marché! C’est cette année ou jamais pour les Dino !
  • Les Bucks de Milwaukee sont injouables cette saison, nouveau style de jeu sous les ordres de Mike Budenholzer, c’est bien le “Greek Freak” Giannis Antetokounmpo qui attire l’attention, le jeune grecque a encore gagné en maturité et mon dieu quel joueur en plus d’un bon collectif l'équipe s’appuie sur une superstar hors norme de 24 ans qui a faim de victoire! Après avoir été ramené au devant de la scène les Bucks peuvent aller écrire l'histoire cet année.
  • 76ers de Philadelphie, tant de talent ça ne peut que marcher! Fort de leur vivier de jeunes superstars qui crèvent l’écran tel que Joel Embiid ou encore Ben Simmons le rookie de 2018, Phily est aller chercher Jimmy Butler via un trade renforçant alors son équipe au travers d’un pseudo big three à fort caractère. A condition que ça ne pète pas dans le vestiaire l’atmosphère s’annonce irrespirable pour leurs adversaires qui s'apprêtent à revoir en playoffs une équipe qui compte bien confirmer après ses performances de l’année passée.
lebron james

Les Flops

Si vous voulez gagner vos pronos, évitez de jouer ces équipes ou pariez contre elles !

  • Les Boston Celtics, mini flops dans une équipe où beaucoup de joeurs risquent de faire leur valises après l’été, de très bons jeunes à fort potentiel mais trop irrégulier, Kyrie Irving en leader je n’y crois pas, certe la superstar des Celtics a crevé l’écran dans un collectif en feu l’année précédente mais les blessures souvent régulières et un manque de leadership significatif font que celui ci n’est peut être pas apte à si bien sortir son équipe des mauvaises passes. Brad Stevens, le coach incroyable qu’il est, va devoir essayer de satisfaire tout le monde avec le retour d’une saison blanche de Gordon Hayward et des jeunes type Jason Tatum de plus en plus gourmands! Les Celtics ont le talent pour gagner et aller en playoffs mais surement pas le petit plus pour être champion.
  • Les Wizards même constat, attention donc à ne pas miser trop gros en effet cette saison la mentalité des Wizards de Washington ne rime à rien, le collectif n’y est pas et chacun veut montrer qui a la plus grosse… Bref ça ne prends pas et les wizards se retrouvent même en difficultés pour atteindre les playoffs méfiance donc pour cette équipe de têtes brûlées…
  • Cleveland.... Les Cavs ont perdu le meilleur joueur de la ligue cet été et les résultats montrent bien l’apport qu’il avait… les champions de conférence 2018 ne ressemblent plus à rien, cet équipe vivait au travers d’un seul joueur et aujourd’hui étant partit, l’équipe ne vit plus mais sombre dans les abysses de l’Est entre frasque de JR Smith et Thompson plus occupé par les Kardashians que part son rôle dans l’équipe Kevin Love et ses coéquipiers entre dans une aire de reconstruction qui commence à Cleveland et avant de reconstruire il va falloir s’assurer de tout détruire…

Les bons spots

Voici les bases à inclure dans vos paris NBA cette saison

  • Les Cavs, comme évoqué précédemment cette saison ils n’y sont plus, le recrutement proche du néant pour compenser le départ du numéro 23, la franchise de l’Ohio est le spot idéal pour faire grossir vos combinés en pariant sur ses adversaires de tous les soirs! Hors quelques victoires sur le fil les risques de pertes ne devraient pas être trop élevés!
  • Giannis Antetokounmpo, le monstre physique des Bucks est une valeur sur, ne décevant que très rarement si ce n’est jamais, il est dans la course au MVP et ne risque pas de lâcher le morceau attention donc grosse ligne de stats en prévision pour lui et les Bucks tous les soirs
  • Les Raptors, cette saison ils vont lâcher très peu de matchs faciles l’occasion pour nous de gonfler nos gains avec des résultats quasi assurés en effet, Toronto compte bien faire régner sa loi sur l’Est et faire oublier ses années de galères face au King.

Nos pronostics sur la conférence “OUEST”

Les TOPS

Avec ces équipes on va remporter nombres de paris cette saison, ne les lachez pas

  • Les Warriors, tous les ans vous voyez le même plat réchauffé? eh bien le voilà certes un peu moins bon que la fois d’avant, les Warriors sont toujours la cible des 29 autres franchises de la ligue! Le champion en titre compte bien réalisé la passe de 3 de suite! Renforcé contre tout attentes par ce qui s'apparente au meilleurs pivot de la ligue ses dernières années, le Chef Curry et sa bande sont de retour et malgré une possible dernière année pour tout ce petit monde, Kevin Durant, Draymond Green ou encore Klay Thompson comptent bien aller jusqu’au bout, victoire sur victoire Steve Kerr se plaint d’une mécanique qui rouille malheureusement un peu pour des Warriors qui gagnent sans se fouler quitte à laisser quelques matchs filer en attendant les playoffs…
  • OKC, débarrasser de Melo, Westbrook et Paul George prennent feu cette saison les deux sont là pour quelques années et compte bien faire mal chacun à leur tour ayant eu la vedette la saison précédente il est temps de faire taire les critiques et pleuvoir les points, et ceci les deux coéquipiers l’ont bien compris, suppléer par la venu de Schroeder ou encore le travail de fond de Adams, le thunder monte en puissance ! L’objectif est clair cette saison il se feront respecté tant durant la saison qu’en playoffs.
  • Les Clippers, dilapider de toutes ses stars et pourtant toujours là, Doc Rivers à du faire avec le projet Clippers n’ayant jamais porté ses fruits il a fallu repartir de zéro… Mais c’était sans compter sur l’ingéniosité du Doc qui a su ramener quelques briscards et un peu de talents pour produire un jeu collectif solide et efficace, le résultat: des victoires et il ne serait donc pas surprenant de voir les deux franchises de Los Angeles en playoffs cette année.

Les Flops

A priori moins en vue cette saison, soyez méfiants avec ces formations qui peuvent être irrégulières

  • Les Rockets, cet été Houston a perdu gros et pas seulement avec le salaire de Chris Paul mais avec le départ de joueurs tel que Trevor Ariza, la franchise si proche de réalisé l’exploit la saison dernière remet le couvert moins forte, affaiblis financièrement et défensivement espérons que celle ci ne sera pas une nouvelle fois perturbé par les blessures de Chris Paul. Le MVP 2018 lui ne risque pas de redescendre de son nuage après 3 ans de lignes de stats monstrueuses Harden va lui continuer le massacre pour le malheur des défenses de NBA, le Barbu ne s'arrête pas et Houston prends des victoires pour retenter le coup en playoffs cette saison. james Harden Houston
  • UTAH Jazz, dans le dur depuis la reprise la franchise peine à se donner de l’air, malgré un Rudy Gobert propre défensivement le jeu n’est pas là et il est difficile pour les coéquipiers de Ricky Rubio d'enchaîner les victoires, le sprint aux playoffs risquent d'être encore tendu cette saison !
  • San Antonio Spurs, la vieille école sous l’air Popovich s'essouffle petit à petit dans ce qui s’annonce comme le début de la fin l’envie y est mais le coeur y est il encore…? Pas sûr pour celui qui a tout connu avec la franchise du Texas et qui en l’espace de 3 ans a perdu tous ses cadres en partie vieillissant comme Tony Parker ou Manu Ginobili. Surement la fin d’un cycle pour les spurs qui tente de sauver l’honneur en accrochant les playoffs cette saison sans réels objectifs.

Les bons spots

Ces 3 spots ne doivent pas sortir de vos jeux, vous devez en faire la base de vos pronostics NBA cette saison

  • Le chef Curry & Kevin Durant, la conférence Ouest ,n’étant pas à l’abris de surprise tout au long de l’année de part son niveau, si les Warriors peuvent décevoir par leur manque d’implication il y en a un qui quand il n’est pas blessé fait bien plus que le job et l’autre qui fera toujours ses stats sans forcer !
  • James Harden, l’homme qui a prit feu sans jamais s’éteindre c’est lui! Fière d’un titre MVP en 2018 il met encore une fois tout le monde d’accord niveau statistiques, hors norme dans tous les secteurs, aller défendre ne lui vient pas l’esprit et pour compenser il met le paquet en attaque, voilà à coup sur quelqu’un qui fait ses stats!
  • Le duo Westbrook & George, Mr Triple-Double est tous les soirs en forme et ça depuis maintenant plus de 2 saisons, même si sa qualité en playoffs laisse à désirer Westbrook n’en reste pas moins une valeur sur en terme de statistiques, habitué des gros stats il répond toujours présent quand il s’agit de valoriser son égo surdimensionné! Cette saison Mr Stats est épaulé pour la deuxième fois d’un Paul George qui après un an d’adaptation n’en finit plus de crever l'écran depuis la reprise, chaud comme la braise l’ancien des Pacers ne lésine pas sur les stats, il est plus que jamais dans la course à la perf à chaque rencontres cette saison.

Les Plans “cotes” réguliers

Parier sur les perfomances individuelles est assurément l'un des meilleurs plan de jeu surtout vu les belles cotes proposées

  • Anthony Davis, Un prétendant sérieux au titre de MVP, malgré le manque de résultats collectifs nul doute qu’il saura égayer vos soirées de ses performances! +20 à +25 pts combinés sans risques à au moins 10 rebonds assurés presque tous les soirs +35 en stats cumulés Points/ Rebonds/ Passes facilement!
  • Adversaires les Cavs et Suns, 2 équipes très différentes et pourtant même problème, ils squattent les profondeurs de leurs conférences, attention tout de même aux Suns capables d’aller chercher quelques victoires insoupçonnées!
  • Giannis Antetokounmpo, l’ovni de la ligue a fêté ses 24 ans et son équipe est enfin armée pour gagner, il est clairement passer à la vitesse supérieur laissant pas mal de monde sur le bas côté de la route, y compris ses adversaires! Spot intéressant tous les soirs, excellent à tous les postes c’est minimum +20 et +25 pts tous les soirs et presque 10 rebonds un parie sans risque compter au moins +35 en stats cumulés Points/ Rebonds/ Passes!
  • James Harden, le barbu met tout le monde d’accord niveau statistiques, hors norme dans tous les secteurs de jeu c’est offensivement qu’il explose +25pts à +30pts très régulièrement il est l’un des chouchous des parieurs! Allez y les yeux fermés!
  • Stephen Curry, sans blessure il est injouable surtout à 3 points! ne pas hésiter, si il est sur le parquet prévoyez au moins +20 à +25 pts, même tarif pour son coéquipier Kevin Durant qui vous propose des stats sales qui saura largement faire pareil et sortir des stats Points/ Rebonds/ Passes à minimum +35!
  • Westbrook, des moyennes en Triple double donc au moins 10 unités dans 3 catégories de stats il est clairement un joueur safe en matière de stats attention tout de même à son irrégularités au niveau des points selon son humeur, visez au moins +35 de stats cumulés. Paul George fait le travail et s’impose dans tous les matchs depuis le début de la saison, écoeurant son vis à vis c’est +20pts faciles, compté au moins +30 en cumulés.
  • Kawhi Leonard, pas besoin de parler il agit, et à l’image de son caractère cela se ressent dans le jeu des raptors qui sont rarement décevant quand il est sur le parquet, toujours en forme sa ligne de poijnts ne faiblit pas et c’est minimum +20 à 25 pts tous les soirs sans compter ses rebonds au minimum de 5!
  • Lebron James, Le King assume son surnom depuis maintenant plus de 10 saisons et ne déroge pas à la règle, en plus de surement ramener les Lakers en playoffs, celui ci est partout, sa nouvelle équipe ne peut plus se passer de lui et son jeu complet permet de voir des stats cumulés rarement en dessous de +35 en cumulés, il est partout et si l’une de ses stats n’est pas très élevée, il en double une autre le King reste le roi du gain!
Entrez votre email pour recevoir mon offre !