Stephpronos Instagram
Le groupe StephPronos REJOINS NOUS !

Rentre dans le Club VIP et profite de montantes, de combinés et de bien + de pronos !

Pronostics NBA - nos pronos gratuits sur le Basket US

Vous êtes dingues de paris sportifs et de basket ?
Alors vous allez adorer nos pronostics sur la NBA !!!
Moins pariés que le football ou le tennis, les paris NBA ont le gros avantage de proposer des cotes vraiment très intéressantes largement supérieures à celles du foot, ce qui vous donne la possibilité de réaliser de très jolis gains !
Les pronostics NBA les plus intéressants ne sont pas toujours ceux que l'on croit, on peut évidemment parier sur la victoire ou la défaite d'une équipe (surtout que l'on évite le match nul comparé au foot) mais le plus fiable à jouer est souvent la performance individuelle. Certains joueurs sont des monstres de régularité sur leurs statistiques personnelles comme les points, les rebonds et passes décisives, et là on peut dénicher de très très belles cotes.
En NBA il y a des matchs quasiment tous les jours et la vérité d'une semaine n'est pas forcément celle de la suivante, il faut donc suivre quotidiennement les matchs pour ne rien manquer de l'actualité NBA et pouvoir réussir ses pronostics.
Notre expert NBA analyse pour vous l'ensemble des rencontres et vous dévoile chaque jour ses meilleurs pronostics.

Joue mon combiné
NBA de ce soir

Voir le combiné

La NBA, d’une ligue d’histoire à une ligue de superstars…

pronostics NBA

National Basketball Association, c’est la ligue de basket la plus connue à travers le monde et l’une des identités les plus puissantes du sport en général, créé en 1946, elle porte ce nom depuis 1949 suite à sa fusion avec une autre ligue majeure de l’époque la NBL. Ces débuts sont marquées par le fait que cette ligue est tout d’abord réservée aux “blancs” avant de s’ouvrir progressivement au métissage.

Les pionniers du basket débarquent petit à petit et l’histoire commence à s’écrire doucement, d’abord composées de seulement quelques équipes (11 puis 8 à l’aube des années 50) issue des grandes villes du continents américains tel que Los Angeles, Detroit ou encore Milwaukee, elle ne tarda pas alors à s’élargir doucement pour en atteindre 22 au début des seventies.

Le temps pour elle de voir passer un règne de 11 ans entrecoupé sur 13 saisons de la part des Boston Celtics de Bill Russell après avoir vu Les Lakers de Minneapolis rafler 5 titres en 6 saisons de 1949 à 1954 entre autre mener par un meneur phare, Mr Bob Cousy. Voici ainsi la naissance de la plus grande rivalité NBA et de ses 2 franchise les plus emblématiques

Oscar Robertson, Jerry West et celui qui détient le record de 100 points en 1 match, Wilt Chamberlain rejoignent la grande ligue et en rythme les soirées de la décennie des années 60 mais la ligue est encore toute jeune....

Aaaahhhh les années 70, l’image clichée du basket puise sa source à ce moment, coupe afro, converses, bandeau dans les cheveux, tout y est! Julius Erving, Oscar Robertson ou encore celui qui aujourd’hui est encore dans la discussion du G.O.A.T pour être le meilleur joueur de tous les temps Kareem Abdul-Jabbar . La NBA en profite aussi pour mettre en place un système encore utilisé à ce jour à ce jour la Draft permettant aux équipes les plus faibles de faire venir les meilleurs lycéens du continent dans leur effectifs, la ligne à 3 points voit le jour et de nouvelles franchises issues de villes clinquantes font leurs apparitions.

Les Nets de New York, les Spurs de San Antonio voir même les Nuggets de Denver, tous s’apprêtent à traverser la période tumultueuse des années 80, la grande ligue ayant suffisamment nourrie les clichés il est maintenant temps de nourrir les caisses et pour cela il faut du spectacle! Michael Jordan débarque à Chicago suite à la Draft de 84 pendant que Magic Johnson et Larry Bird respectivement aux Los Angeles Lakers et aux Boston Celtics se tirent la bourre et dominent la ligue remportant chacun 5 et 3 titres tout en alimentant la rivalité folle existante entre les deux équipes. La ligue ne cesse de croître en popularité et accueille de nouvelles équipes dont le Heat de Miami ou encore le Magic d’Orlando, la machine est bien en route et elle n’est pas prête de s'arrêter…

Après avoir écrit son histoire à l’aide de grandes figures d’inspirations il est temps de la marquer la ligue avec des légendes. A la sortie des années “bad boys” où il était là question du surnom de l’équipe de Détroit, tant celle ci ressemblait plus à une armée de criminelles gagnant un titre entre bagarres, scandales et séjours en prison, qu’à une vraie équipe de sportifs, le basket Américains allait renforcer son rapport étrange avec la rue, le rap et le hip hop à l’heure où les rivalités de gangs de L’Est et de L’Ouest des USA se tirent dessus sur fond de Tupac ou Biggie. En effet le seul moyen de glaner un titre étant de remporter un tournoi opposant les 8 meilleurs équipes de sa conférence avant de rencontrer la gagnante de l’autre conférence pour enfin de s’adjuger le trophé final, étant l'intérêt principale de la deuxième partie de la saison c’est ce qu’on appellera “les Playoffs”.

Au delà de ce rapport avec la rue, l’image du basketball à l’internationale trouve son coup de Boost aussi dans les JO de 1992 remporter par une Dream Team de basketteurs américains hors normes faisant pleuvoir dunks et moves surréalistes sur des équipes du vieux continents encore très en marge dans ce sport.

6 titres en 6 ans, des diffusions sur Antenne 2, une interview sur l’émission “nulle part ailleurs”, des chaussures à son nom, le numéro 23, un film avec Bugs Bunny “Slam Dunk” et des têtes de taureaux sur tous les vêtements hype du moment, les Bulls de Chicago, Michael Jordan et le ballon orange devient populaire partout et même en France !

L’influence de NBA et des stars des années 2000 iront dans le même sens que les années précédentes, aimer le basket c’est à la mode et nous voilà en présence du sport le plus populaire des USA, les stars sont de plus en plus nombreuses, les looks de celle ci inspirent les jeunes, on voit du bling bling, des grosses voitures et des jeans trop larges accompagnés de casquettes et de dreadlocks inspiré de la génération d’avant, Shaquille O’neal, Iverson, Vince Carter, Kobe Bryant, Jason Kidd, Kevin Garnett, Tony Parker pour les Frenchy, même si l’on regarde pas on connaît. Le jeu est moins dur mais plus rapides et accessible encore d’avantage sur nos écrans, une grande génération de fans va trouver son inspiration ici avant de laisser place à un nouveau basket.

Le “nouveau” basket des années 2010, Lebron James, Kevin Durant, Stephen Curry, Westbrook, Harden, Antetokounmpo, Anthony Davis tant de superstars dispersées au 4 coins des 30 franchises du continents pour faire trembler les parquets tous les soirs, contrats à records, athlètes hors du commun, diffusion toujours plus grande, la NBA est aujourd’hui inévitable tant elle attire de part son spectacle tout devient un show à l’américaine et chaque soirée est unique à rater sous aucun prétexte !

Les playoffs, “we are the champions”...

A la suite d’une saison régulière éprouvante de 82 matchs où vous vous confrontez 2 fois plus aux équipes de votre conférence qu’à celles de la conférence d’en face, chaque équipe est classé sur les 15 de sa conférence (Est ou Ouest) selon son bilan de victoires et de défaites. Les 8 premiers de chaque conférence se rencontrent alors de la manière suivante 1 contre 8, 2 contre 7, 3 contre 6, 4 contre 5, le tout en 7 matchs. Les gagnants de ce tournoi à élimination s’affrontent alors à nouveau jusqu’à une finale de conférence, les deux champions de conférences s’affrontent alors eux aussi en 7 matchs pour pour déterminer le champion NBA.

pronostic basket US

La course aux trophées

Au delà du titre collectif de champion NBA, il existe de nombreuses récompenses individuelles :

  • “MVP” (Most Valuable Player) équivalent du ballon d’Or dans le millieu du football, il est la plus prestigieuse récompense individuelle, ce titre récompense le meilleur joueur de la saison de part ses performances et stats individuelles et le classement final de son équipe ainsi le collectif et l’individuel sont complémentaires. Décerné par un panel de journaliste, Stephen Curry est le premier joueur à l’avoir vu de manière unanime! Cette récompense existe de manière bien moindre sous le nom de MVP des Finals récompensant le joueur le plus décisif des finals NBA.
  • “Coach of the Year” comme sa traduction l’indique, il est le trophée récompensant le coach de l’année soit de part la progression de son équipe ou ses exploits soit de part ses performances hors du commun.
  • “Defensive Player of the Year”, très convoité des joueurs à vocation défensive il est la récompense ultime des joueurs déterminant défensivement pour leurs franchises au travers de grosses stats en interceptions, les contres et les rebonds défensifs. Lui aussi est attribué par vote d’un panel de journaliste.
  • très convoité des joueurs à vocation défensive il est la récompense ultime des joueurs déterminant défensivement pour leurs franchises au travers de grosses stats en interceptions, les contres et les rebonds défensifs. Lui aussi est attribué par vote d’un panel de journaliste.
  • “Sixth Man award”, récompense le meilleur “6ème homme” de la saison d’une équipe de 5 titulaires, à savoir donc le meilleur remplaçant de NBA où sa production et son impact est comparable à un titulaire. La seule condition d’y participer est de ne pas avoir été plus de 50% des matchs de la saison titulaire.
  • “Most Improved Player”, dit le “MIP” récompense lui la meilleure progression d’un joueur d’une saison à l’autre, selon l’évolution de ses stats individuelles et collectives.
  • “Rookie of the Year”, souvent déterminant pour savoir si il s’agit d’un futur “crack” ou non, il félicite le meilleur joueur de la ligue effectuant sa première année au sein de celle ci.

Qui ramène la coupe à la maison sur la saison 2019-2020 ?

Nous voici à l’aube d’une nouvelle saison de NBA, officiellement de retour le 23/10/2019 sur nos écrans de télévisions françaises, vos stars préférées risquent une fois de plus de vous donner une saison d’anthologie.

L’été dernier a vu le premier couronnement de l’équipe Canadienne des Toronto Raptors suite à de nombreux paris gagnants comme en atteste la venue de Kawhi Leonard ou encore la nomination de Nick Nurs en tant que coach. Saison historique puisque elle marque la fin de règne des Warriors, finaliste des 5 dernières éditions avec son équipe de superstars ayant fait couler beaucoup d’encre…

La fin de cette Super Team a donc ouvert la voie à un effet de mode, partout sur le continents des joueurs ont mis en place des accords sous silence afin de se retrouver durant la période des transferts et former des Duos/Trios directement en course pour le titre.

Cette saison s’annonce ainsi plus disputé que jamais avec un rééquilibrage de la ligue incroyable laissant bons nombres d’opportunités pour des équipes en quête du précieux trophée.

2019/2020, une nouvelle ère de basket commence… les Supers Teams se multiplient…

Voici notre pronostic pour les différents titres à glaner cette saison

  • MVP: 1. Kawhi Leonard (Clippers) / 2. Harden (Houston) / 3. Lebron (Lakers) - Giannis Antetokounmpo (Bucks)
  • Coach of the Year : 1. Franck Vogel (Lakers) / 2. Kenny Atkinson (Nets) / 3. Nurs (Raptors)
  • Defensive Player of the Year : 1. Rudy Gobert (Jazz) / 2. Green (Warriors) / 3. Antetokounmpo (Bucks)
  • Sixth Man award : EN ATTENTE DE REPRISE
  • Most Improved Player : EN ATTENTE DE REPRISE
  • Rookie of the Year : 1. Zion Williamson (Pelicans) / 2. RJ Barrett (Knicks) / 3. Cam Reddish (Grizzlies)

Les Tops, les flops et les bons spots de pronostics NBA pour la saison 2019/2020

Ces équipes devraient vous permettre de gagner de nombreux paris cette saison, ne les perdez pas de vue

Les Raptors de Toronto, une équipe donc victorieuse et actuelle championne NBA, elle a affiché un niveau de jeu incroyable la saison dernière en partie grâce au précieux recrutement de Leonard qui s’est affiché comme leader naturel de ce collectif complet mélangeant jeunesse et expérience. Bilan, la gagne revient enfin à une équipe de l’Est et malgré cela leur trompas s’en va du coté de Los Angeles et des Clippers… Toujours autant soudé l’effectif est semblablement le même à un GROS détail prêt qui ne manquera pas de pénaliser l’équipe lors des matchs importants dans des phases de Playoffs. Pour autant voici toujours un précieux prétendant à la première place de sa conférence cependant soyez moins gourmands que la saison précédente !

Les Bucks de Milwaukee, injouables la saison précédente, sous les ordres de Mike Budenholzer, c’est bien le “Greek Freak” Giannis Antetokounmpo qui a attiré l’attention toute la saison, la jeune grecque a raflé le titre de MVP de la meilleure des manières. En effet l’équipe a proposé un jeu inattendu et très agréable toute la saison, cela devrait être partie remise cette année avec de la maturité en plus, il faudra juste veiller à ne pas se montrer trop prévisible !

76ers de Philadelphie, toujours dans la continuité des années précédentes, l’équipe ne fait que progresser, engrangeant de l’expérience en Playoffs, la team à Joel Embiid n’aura pas eu de chances en jouant sa place sur un shoot adverse se faisant éliminer par ce qui deviendra le futur champion… Méfiance tout de même avec la perte de certains cadres et du talent pur comme Jimmy Butler !

Les Nets, voici une équipe qui ne manquera pas de faire tourner des têtes ! Si l’année dernière celle-ci avait déjà surpris tout son monde en accrochant les Playoffs, cette année devrait faire très mal ! Table rase du passé, Adieu, D’Angelo et Bonjour KD et Kyrie Irving puis D.Jordan, voici typiquement l’un des plus dangereux regroupement de Stars qui même privé cette saison de KD devrait à lui tout seul prendre pas mal de match à son compte !

Les Flops

Si vous voulez gagner vos pronos, évitez de jouer ces équipes ou pariez contre elles !

Les Hornets, tous les ans un peu d’améliorations pour au final un nuage de fumée, une fois de plus l’Est hérite d’une équipe qui n’a pas encore pleinement recommencé un cycle de reconstruction et ne semble pas encore prêt à remonter, trop peu de talent et une tactique très floue, rien ne nous rassure et l’équipe chute totalement au fond de la conférence en faisant office de punchingball !

Cleveland.... On ne sort pas comme ça des abimes de la NBA… et une fois de plus cette saison devrait etre suffisamment désastreuse pour vous encourager à jouer contre les Cavs très régulièrement eux qui peine à remonter la pente depuis le départ de LeBron…

Les Wizards même constat que la saison précédente et je me répète on ne sait pas où va cette équipe malgré de bonnes individualités, l’effectif et le collectif de manière général ne rime toujours pas à grand-chose pour le moment et ce n’est jamais bon signe à l’aube d’une nouvelle saison….

Les bons spots

Voici les bases à inclure dans vos paris NBA cette saison

Les Hornets, Rien ne va plus, bienvenue en enfer, l’avenir s’annonce très sombre et donc par conséquent les défaites des Hornets très nombreuses, pas d’inquiétudes donc ceux-ci ne devrait pas trop créer la surprise, par conséquent en voilà une base solide de combiné en pariant sur la victoire adverse les yeux fermés !

Giannis Antetokounmpo, le monstre physique des Bucks est une valeur sur, ne décevant que très rarement si ce n’est jamais, il est l’actuel MVP et déjà dans la course au MVP de la saison 2020 et ne risque pas de lâcher le morceau attention donc grosse ligne de stats en prévision pour lui et les Bucks tous les soirs

Les Bucks & 76ers, cette saison ils vont lâcher très peu de matchs faciles l’occasion pour nous de gonfler nos gains avec des résultats quasi assurés en effet, avec des talents similaires et des effectifs suffisamment profonds en plus d’une vraie philosophie de jeu voici les 2 piliers et par conséquent leaders de la conférence !

Nos pronostics sur la conférence “OUEST”

Les TOPS

Avec ces équipes on va remporter nombres de paris cette saison, ne les lachez pas

Les Rockets, tous les ans vous voyez le même plat réchauffé? eh bien le voilà certes un peu moins bon que la fois d’avant, les Warriors sont toujours la cible des 29 autres franchises de la ligue! Le champion en titre compte bien réalisé la passe de 3 de suite! Renforcé contre tout attentes par ce qui s'apparente au meilleurs pivot de la ligue ses dernières années, le Chef Curry et sa bande sont de retour et malgré une possible dernière année pour tout ce petit monde, Kevin Durant, Draymond Green ou encore Klay Thompson comptent bien aller jusqu’au bout, victoire sur victoire Steve Kerr se plaint d’une mécanique qui rouille malheureusement un peu pour des Warriors qui gagnent sans se fouler quitte à laisser quelques matchs filer en attendant les playoffs…

Les Nuggets, Les Clippers, dilapider de toutes ses stars et pourtant toujours là, Doc Rivers à du faire avec le projet Clippers n’ayant jamais porté ses fruits il a fallu repartir de zéro… Mais c’était sans compter sur l’ingéniosité du Doc qui a su ramener quelques briscards et un peu de talents pour produire un jeu collectif solide et efficace, le résultat : des victoires et il ne serait donc pas surprenant de voir les deux franchises de Los Angeles en playoffs cette année.

Les Flops

A priori moins en vue cette saison, soyez méfiants avec ces formations qui peuvent être irrégulières

OKC, privée du meilleur joueur de son histoire, ce n’est pas Chris Paul qui fera grand-chose… OKC est tout simplement au plus mal depuis ses dernières années dépouillées de tous talents l’équipes doit prendre le temps de reconstruire et il semblerait que le contrat boulet du meneur empêche pas mal de manœuvres les attirants par la même occasion en bas de la conférence. Il risque d’y avoir un paquet de défaites au compteur…

Minnesota Timberwolves, une équipe qui avait beaucoup de potentiel et parviendra jamais à vraiment l’utiliser tant que les choses ne bougeront pas… Pas de Playoffs pour eux c’est sur et beaucoup de matchs qui se perdent sur des erreurs de débutants, il faut rebâtir quelque chose en enlevant tout autour de KAT pour espérer quelque chose !

Mavs, ultra séduisant sur le papier voilà une équipe qui se doit de passer un cap et même si l’âge de son leader justifie peut etre un manque d’expérience, toujours est-il que celui-ci va apprendre à la dure en prenant pas mal de paniers dans la bouche, la franchise ne remonte pas et reste agglutiner en bas de tableau concédant des défaites même quand ses principaux joueurs sont en feu…

Les bons spots

Ces 3 spots ne doivent pas sortir de vos jeux, vous devez en faire la base de vos pronostics NBA cette saison

Stephen Curry la, dépouillé de l’arme létale du nom de KD en plus des départs de Livingston et Iguy, le chef se retrouve bien seul en étant aussi privé à cause d’une blessure de son brother Thompson, pas de doutes il faut faire fort cette saison et il sera comme à l’époque la pièce numéro 1 responsable de tous les mouvements de son équipe, s’accaparant pas mal le jeu, il risque d’y avoir des étincelles sur les parquets !

Le duo Lebron & Davis, enfin ensemble sous les mêmes couleurs au Staples Center des Lakers où cette réunion ne fut pas si simple à mettre en place… Cependant les deux hommes sont bien là et que dire si ce n’est que LeBron ajoute un jouet de plus de 2m à sa collection pour une grosse centaine de kilos de quoi donner un sacré coup de boost et un bon appuie quand les shoots ne sont pas au rendez-vous ! Restez méfiant, chez les Lakers le mal est partout !

Le duo Westbrook & Harden, Mr Triple-Double est tous les soirs en forme et ça depuis maintenant 3 saisons, même si sa qualité en playoffs laisse à désirer, Westbrook n’en reste pas moins une valeur sûre en termes de statistiques, habitué des grosses stats il répond toujours présent quand il s’agit de valoriser son égo surdimensionné ! Cette saison il est aligné à côté de l’homme le plus chaud des dernières années, James Harden, dominateur comme personne offensivement, il s’est imposé comme le maître incontesté de l’attaque. Alignés de nouveau ensemble sous les couleurs des Rockets et non plus OKC, tout le monde ne peut que trembler à l’idée de voir ses deux monstres porter le même maillot tous les soirs.

Le duo George & Leonard a pris rendez-vous du coté de Los Angles pour tout casser et mon dieu cela risque d’être très violent tant on fut impressionné par les deux athlètes la saison dernière, reste avoir comment ceux-ci vont s’accorder mais quand ils seront à plein régime il vaut mieux ne pas être dans l’équipe adverse car cette association risque de faire mal tant défensivement qu’offensivement contrairement à leurs homologues de Houston parfois un peu flemmards.

Les Plans “cotes” réguliers

Parier sur les performances individuelles est assurément l'un des meilleurs plan de jeu surtout vu les belles cotes proposées

Anthony Davis, Un prétendant sérieux au titre de MVP comme toujours, plus possible d’être excusé par un mauvais collectif et il assure au côté de James! +20 à +25 pts combinés sans risques à au moins 10 rebonds assurés presque tous les soirs +35 en stats cumulés Points/ Rebonds/ Passes facilement !

Giannis Antetokounmpo, 24 ans et MVP son équipe est déjà armée pour gagner, il est clairement passer à la vitesse supérieur laissant pas mal de monde sur le bas-côté de la route, y compris ses adversaires! Spot intéressant tous les soirs, excellent à tous les postes c’est minimum +20 et +25 pts tous les soirs et presque 10 rebonds un parie sans risque compter au moins +35 en stats cumulés Points/ Rebonds/ Passes !

James Harden, le barbu met tout le monde d’accord niveau statistiques, hors norme dans tous les secteurs de jeu c’est offensivement qu’il explose +25pts à +30pts très régulièrement il est l’un des chouchous des parieurs! Allez y les yeux fermés! En atteste son enchainement de matchs hyper rentables à +30 pts la saison dernière !

Stephen Curry, sans blessure il est injouable surtout à 3 points! ne pas hésiter, si il est sur le parquet prévoyez au moins +20 à +25 pts dans les soirs « normaux », seul aux commandes de son navire, le patron des Warriors sort les crocs et pique régulièrement à +35 pts !

Westbrook, des moyennes en Triple double donc au moins 10 unités dans 3 catégories de stats il est clairement un joueur safe en matière de stats attention tout de même à son irrégularités au niveau des points selon son humeur, visez au moins +35 de stats cumulés. Un excellent +60 à jouer souvent avec son coéquipier Harden !

Kawhi Leonard, récemment champion, il relève un nouveau challenge et promet minimum +20 à 25 pts tous les soirs sans compter ses rebonds au minimum de 5! Il assume son statut et s’installe définitivement dans le cœur de LA !

Lebron James, Le King est de retour après avoir contre toutes attentes raté des Playoffs, le renfort capital de son équipe cet été ne va pouvoir que mieux servir son jeu complet lui permetant de voir des stats cumulés rarement en dessous de +35 en cumulés, il est partout et si l’une de ses stats n’est pas très élevée, il en double une autre le King reste le roi du gain !

Reçois 10€ offerts en CASH dans ta boite mail !
Entrez votre email pour recevoir mon offre !